SOLS ET ENCÉPAGEMENTS

Ce domaine forme un clos d’un seul tenant sur une surface de plus de 25 hectares

L’îlot principal du vignoble (de part et d’autres des bâtiments d’exploitation et d’habitation) s’est constitué sur des hautes terrasses avec des sols assez profonds à dominante de galets, gros en général, englobés dans une matrice argilo sableuse.

Ces alluvions, assez anciennes, ont été déposées par le Rhône (pendant les différentes ères glaciaires du quaternaire) ; elles n’ont été que très localement préservées de l’érosion et se retrouvent aujourd’hui en décalage (plus hauts et plus à l’est) par rapport au lit actuel du Rhône. Elles sont géologiquement très proches des meilleures terrasses de Châteauneuf du Pape (terrasses villafranchiennes).

Leur potentiel viticole, très élevé, est reconnu à travers leur classement dans l’aire “Côtes du Rhône Villages”. Ces terroirs sont particulièrement bien adaptés pour l’implantation du cépage Grenache noir qui y retrouve des conditions optimales pour y exprimer toute sa puissance, sa rondeur et son onctuosité à condition de le ramasser bien mûr. La Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault s’y expriment également bien, à condition d’y avoir développé un enracinement profond ; ces cépages, complémentaires du Grenache, contribuent à complexifier un assemblage dominé par le corps et la puissance (vins “masculins”).

Le reste du vignoble, plus à l’Est et au Sud, bénéficie de sols nettement moins caillouteux, plus argileux (marnes calcaires) et riches (classés dans l’aire des Côtes du Rhône régionales). Ces terroirs sont bien adaptés pour élaborer des vins rouges plus légers et fruités (vins “féminins”) dominés par les fruits rouges (cerise, framboise) pour les cépages typiquement méditerranéens (Grenache, Cinsault) et les fruits noirs (cassis, prune) pour la Syrah.

 Les blancs y sont élégants avec une dominante florale et les rosés frais et délicatement aromatiques.

Quiétude, nature préservée, fabuleux terroir… Martine et Robert Janer ont su d’instinct que c’était ici qu’ils allaient faire les vins qu’ils aiment.